Appel du Kongra Star contre l’occupation turque du Nord-Est de la Syrie

À NOTRE PEUPLE, A L’OPINION PUBLIQUE ET AUX FEMMES

L’Etat turc tente une invasion sur le territoire de Rojava, au Nord de la Syrie en bombardant le village de Mishrafa dans la ville de Serekani le 9 octobre 2019 à 16h20. D’après les premières informations que nous avons reçues, il y a des victimes et des martyrs parmi les civils et les FDS (forces démocratiques syriennes). Il est très probable que le nombre de blessés et de martyrs augmente chaque instant où nous garderons le silence. Suite à cette attaque, des mortiers ont été tirés sur Eyn Isa, Gire Spi, Qamishlo, Tirbespî et Dirbesiye. Actuellement, l’armée turque continue d’utiliser des avions et des obusiers pour attaquer la zone de 460 kilomètres située entre Derik et Gire Spi. L’État turc, qui a ouvert des brèches dans le mur le long de la frontière, tente de faire passer des gangs d’organisations terroristes au Rojava, dans le Nord de la Syrie. Face à la résistance et défensive légitime des FDS, l’armée turque se concentre essentiellement sur les frappes aériennes le long de toute la frontière. L’État turc explique que cette opération qui est en réalité une invasion, servira à réinstaller des réfugiés syriens de Turquie. Dans les faits, la Turquie veut faire un nettoyage ethnique contre les Kurdes en massacrant et modifiant la population de la région. Cette tentative de génocide ethnique, qui vise à chasser de ces terres les personnes de confessions et d’identités culturelles différentes, est une réalité bien connue. Malgré cela, ces attaques ont été lancées devant le monde et à l’occasion du 21ème anniversaire du début du complot international du 9 octobre 1998, qui a conduit à l’expulsion de Syrie puis l’arrestation du leader kurde Abdullah OCALAN.

Face à ces attaques inhumaines, les peuples vivants sur ces terres depuis des millénaires donnent la promesse qu’ils n’abandonneront pas la ligne de la résistance et de la liberté. Ils mènent actuellement des actions de paix et de résistance à travers des boucliers humains. Certains rejoignent en masse les forces armées et courent au front.

Avant le lancement de l’invasion militaire de la Turquie, l’Etat turc a lancé plusieurs menaces qui ont conduit les femmes de la région à mener des actions depuis plusieurs mois avec le slogan ” Défendez votre dignité et votre terre, détruisez DAESH et l’occupation “. Les valeurs attaquées par l’Etat turc sont les valeurs de la révolution des femmes. Ces valeurs ont été créées avec le sang de milliers de martyrs tombés en combattant Daesh au nom de l’humanité et des femmes. Aujourd’hui, ils ont créé un îlot de liberté pour la région, la Syrie et toutes les femmes du monde. Les femmes peuvent réaliser leur développement intellectuel, physique et spirituel sur cet îlot de liberté. L’État turc attaque les femmes sur cette île de liberté avec une mentalité patriarcale et dominatrice, qui ne reconnaît pas les femmes au-delà de l’idée qui les considère comme une épouse appartenant à l’homme, une prostituée ou une esclave. L’objectif de l’Etat turc est de détruire la société libre qui se développera sous la direction des femmes libres.

Pour ces raisons, nous appelons toutes les femmes du monde à protéger et à étendre cet îlot de liberté, qui a été créé par de grands sacrifices pour nous tous. Nous appelons les femmes du monde entier à développer des actions partout dans le cadre de la campagne « les femmes défendent Rojava ». La Turquie veut que le fascisme marque le premier quart du XXIe siècle alors que ce siècle est celui de la révolution des femmes. Les attaques fascistes de l’Etat turc ruinent constamment les chances des peuples du Moyen-Orient de vivre ensemble. Dans le même temps, elle tente d’empêcher le Moyen-Orient de réaliser son potentiel révolutionnaire et d’unifier les valeurs de liberté et de démocratie entre les peuples du monde. Bien sûr, nous savons que l’État fasciste turc est soutenu par des États réactionnaires et des États de l’OTAN. Pour cette raison, nous appelons tous les mouvements démocratiques, socialistes, révolutionnaires, féministes, anarchistes et écologiques vivant au Moyen-Orient, en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique latine, en Asie, en Afrique et dans le monde entier à vaincre le fascisme imposé par l’Etat turc avec une résistance commune. Nous appelons tous ceux qui défendent les droits de l’humanité à se lever et à se joindre à notre résistance pour arrêter l’invasion et l’opération génocidaire initiées par l’Etat fasciste turc avec le soutien et l’approbation des forces hégémoniques mondiales.

Les souvenirs et les valeurs des femmes impliquées dans les révolutions et les résistances antifascistes en Espagne, en Palestine, en Russie, au Vietnam, en Chine, à Cuba, en Algérie, au Mexique et dans d’innombrables pays, ont été ramenés à la vie avec les combattantes des YPJ (unités de défenses des femmes) qui ont vaincu le fascisme de Daesh à Kobané. Les femmes ont résisté jusqu’au bout à Afrîn pour les mêmes valeurs. Aujourd’hui, la résistance commune des femmes et des peuples du monde peut arrêter l’Etat fasciste turc. Nous exhortons toutes les femmes du monde à unir leur voix, leurs actions et leur énergie et à mener la lutte commune des peuples.

Nous appelons ceux qui s’opposent au fascisme à intensifier leurs actions et à faire pression sur l’ONU et l’OTAN pour qu’ils cessent d’occuper nos terres dans le nord et le nord-est de la Syrie et de tenter un génocide contre les Kurdes. Nous exhortons également les politiciens, les institutions et les gouvernements qui veulent nous aider à manifester leurs réactions démocratiques de manière plus déterminée et plus efficace.

Nous appelons le Conseil de sécurité de l’ONU, à mettre fin à ces attaques sales et génocidaires. Nous appelons les femmes du monde entier à se lever pour faire entendre leur voix devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

Kongra Star, Rojava
09.10.2019

Vous pourriez également aimer...