Une déclaration de Kongra Star pour Heval Çiçek Kobanê

À la presse et au public

Il est connu que la guerre d’occupation brutale de l’Etat turc ainsi que ses gangs est dirigée contre tous les peuples du nord et de l’est de la Syrie. Malgré le cessez-le-feu, les attaques continuent.

Au cours de ces attaques violentes, des crimes de guerre ont été commis contre des civils et des enfants au nom de l’Opération “Printemps de Paix” . De plus, le phosphore blanc que l’armée turque emploie comme arme de guerre est un crime contre l’humanité. L’État turc ne respecte pas le droit international au cours de ses  attaques. Les crimes de guerre de l’Etat turc et de ses alliés djihadistes continuent à représenter une menace sérieuse pour l’ensemble de l’humanité.

Çiçek Kobanê, combattante des YPJ blessée à la jambe lors d’affrontements avec les proxies turques à Misrefa dans la région de Serê Kaniyê‎, est actuellement retenue prisonnière par des djihadistes alliés à la Turquie. Cela représente une grande menace pour sa vie ainsi que son intégrité physique et psychologique, de plus sa captivité constitue une violation de ses droits humains fondamentaux. La mutilation du corps d’une autres combattante des YPJ, Amara Renas, est une autre preuve des violations des droits humains et des crimes de guerres actuellement commis.

L’exécution de la coprésidente du Parti du Futur Syrien, Hevrîn Xelef, a eu lieu sous le regard apathique du monde. Tous ces actes hideux au nom de l’opération “Printemps de Paix” engendrent beaucoup d’inquiétude et d’anxiété pour tous les peuples du Nord et de l’Est de la Syrie. 

En conséquent, la communauté internationale doit s’engager au plus vite à mettre fin aux crimes de guerre commis par le régime d’Erdogan et ses alliés djihadistes. Ainsi que pour libérer immédiatement Çiçek Kobanê des gangs turcs.

En tant que femmes du Kongra Star, nous appelons donc le publique et toutes les forces internationales à prendre tout les mesures nécessaires pour prévenir ces actes horribles et cruels. Nous condamnons les aggressives attaques de l’État turc et exigeons des poursuites au sein de la cours pénale internationale (CPI).

Nous ne cesserons jamais de défendre la vie de tous les habitants de cette région et de travailler à l’amélioration de nos conditions de vie.

Pour ces raisons, nous, en tant que Kongra Star, appelons toutes les voix à s’élever pour la vie de Çiçek Kobanê. Nous adressons notre appel au public et à toutes les institutions internationales, dans l’espoir qu’ils prendront position contre ces crimes de guerre et ces atrocités. Nous devons continuer notre résistance, afin de défendre notre dignité et condamner, de la manière la plus totale, les massacres commis par les forces d’occupation. 

Vous pourriez également aimer...